...  encore des transferts mais la source a changé. Cela fait longtemps que je l'ai récupérée et j'ai oublié les références exactes. il s'agit, je pense, d'une peinture aborigène d'Australie.

Pour le premier collier, j'ai fait quelques perles et récupéré des graines de tamarin que je tiens en réserve. Plus ces graines sont vieilles et sèches, ce qui est le cas ici, plus elles sont difficiles à percer. Un conseil si vous voulez en utiliser, percez-les tout de suite.

trans 2

 

Le deuxième collier est un torque et pour une fois, j'ai tenté l'asymétrie. J'ai utilisé, à ma façon, la recette bois flotté d'Hélène Jean-Claude. Comme j'avais une nouvelle cire à dorer, je n'ai pas pu m'empêcher d'en ajouter de petites touches histoire de l'essayer tout de suite.

sans-titre